Deuxième cause de décès dans le monde, le cancer ôte la vie à presque 10 millions de personnes chaque année. Chez les enfants, on parle de 2500 cas par an, en France. Les cancers pédiatriques font l’objet d’un mois de sensibilisation, septembre en Or, dont la campagne a débuté en Guyane au Centre Hospitalier de Cayenne.

Le cancer pédiatrique

Le 1er septembre a débuté la campagne de sensibilisation pour septembre en Or. En effet, c’est le mois dédié aux enfants atteints d’un cancer. En France, parmi les 2500 enfants et adolescents qui sont diagnostiqués de cette maladie chaque année, environ 500 en décèdent.

On distingue deux grandes catégories de cancer, les cancers liquides (leucémies et lymphomes) et les cancers solides, communément appelés tumeurs et qui représentent 90% des cancers humains.

La prise en charge en Guyane

En Guyane française, c’est entre 15 et 20 patients par an qui sont diagnostiqués et admis à l’hôpital pour un cancer pédiatrique.

La prise en charge sur le territoire se fait à partir du diagnostic de la maladie, et le personnel hospitalier assure un suivi auprès des patients jusqu’à leur départ dans l’hexagone lorsqu’un traitement est nécessaire.

Les enfants sont obligés de partir si le stade et la gravité de leur maladie l’exigent, afin d’entamer un processus de guérison avec tout le matériel que cela implique.

Sensibilisation par l’apprentissage

Le jeudi 1er septembre, l’association Awolo La’a-Yana est venue remettre 18 mallettes au Centre Hospitalier de Cayenne (CHC). Ces mallettes, qui étaient accessibles en hexagone mais pas encore en Guyane, avaient été demandées par l’hôpital l’année dernière, mais la remise a été retardée en raison de la pandémie.

Le contenu est pédagogique : on retrouve des documents éducatifs à destination des enfants pour les accompagner dès le début de la maladie.

L’association Awolo La’a-Yana et les hôpitaux de Guyane

Cette association, présidée par Catherine Fataccy, a été créée en 2021. La présidente, atteinte d’un cancer généralisé, ainsi qu’une quarantaine de membres également touchés par la maladie et 6 autres membres dits « valides », ont à cœur d’accompagner toutes les personnes malades, quel que soit leur âge.

Awolo La’a-Yana assure une prise en charge pluridisciplinaire auprès des patients : aide psychologique, financière, soutien aux familles. Toutes les prestations qu’elle réalise sont gratuites. Leurs mots d’ordre sont : respect, solidarité, empathie et responsabilité.

Partenaire du CHC et aussi du CHOG, l’association essaie d’être présente au maximum sur l’ensemble du territoire par le biais d’interventions, comme la mise en place d’un village d’accompagnement du challenge dòkò, Movember ou encore Noël avec les enfants hospitalisés à Saint-Laurent du Maroni et à Cayenne…

Le directeur du CHC Christophe Robert, le personnel hospitalier, la présidente de l’association Awolo La’a-Yana Catherine Fataccy et une de ses membres.

Journée dédiée aux enfants malades et leurs proches

Pour continuer sur cette lancée, afin d’accompagner et sensibiliser toujours plus, une journée récréative aura lieu le samedi 17 septembre au Breakclub, à l’attention de tous les enfants malades ainsi que leur famille.

Plusieurs organismes de service à la personne et de soins seront présents pour accueillir dans un cadre convivial et inclusif, les petits ainsi que leurs accompagnateurs.

Il est bon de rappeler que septembre en Or est dédié aux cancers infantiles, dont la lutte est symbolisée par un nœud d’or, mais que le personnel hospitalier ainsi que les différents organismes de soin, de soutien et d’accompagnement, se battent tous les jours et tous les mois pour les nombreuses personnes atteintes du cancer, et de toutes les autres maladies, ici en Guyane et partout dans le monde.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *